Passer au contenu principal

Le DMPA-SC

À l’heure où les gouvernements et leurs partenaires cherchent à assurer la disponibilité d’une grande variété de produits contraceptifs dans leur pays, le DMPA-SC peut aider à résoudre le besoin non satisfait de planification familiale et élargir l’accès à travers différents canaux de prestation.

Un produit innovant qui facilite les injections

La discrétion, la sûreté et l’efficacité de la contraception injectable en font une option largement utilisée dans de nombreux pays de l’initiative FP2020. Dans un premier temps, le DMPA était proposé par voie intramusculaire (DMPA-IM), qui exige généralement une formation et des compétences approfondies. Le DMPA sous-cutané (DMPA-SC) combine une moindre dose de DMPA et une aiguille plus courte en un simple dispositif qui injecte le produit dans la graisse sous-cutanée plutôt que dans le muscle, pour une protection contraceptive de trois mois. La petite taille, la légèreté et la facilité d’emploi du DMPA-SC font qu’il suffit d’une simple et brève formation pour l’administrer, ouvrant la voie de la prestation aux agents de santé communautaire, aux pharmaciens et aux femmes elles-mêmes par auto-injection.

Sayana® Press, le produit DMPA-SC de marque actuellement disponible aux pays bénéficiaires de l’initiative FP2020 est fabriqué par Pfizer Inc. sous conditionnement combinant le médicament et l’aiguille dans le système d’injection BD Uniject™ pré-rempli, initialement mis au point par PATH. Aujourd’hui disponible dans au moins 30 pays de l’initiative FP2020, le produit est homologué dans près de 60 pays du monde, y compris l’Union européenne. Le médicament à la base du DMPA-SC est aussi enregistré auprès de la FDA américaine (sous la marque depo-subQ provera 104™). Les bailleurs de fonds investissent par ailleurs dans le développement d’un équivalent générique à prix abordable pour assurer la diversité de l’offre dans le futur.

Il n’est plus à démontrer que le DMPA-SC offre une méthode sûre, efficace, fort acceptable et apte à accroître l’accès des femmes et des adolescentes à la contraception, de même que sa continuation, dans leur communauté et à domicile grâce à l’auto-injection.

L’auto-injection : une nouvelle frontière vers l’élargissement de l’accès à la contraception

En plaçant le pouvoir de la prévention directement entre les mains des femmes, l’auto-injection du DMPA-SC a le potentiel d’amoindrir les obstacles d’accès opposés aux femmes, d’accroître les taux de continuation contraceptive et d’améliorer l’autonomie des femmes.

L’auto-injection est une pratique basée sur des données factuelles, avalisée dans le monde entier, aujourd’hui introduite et portée à l’échelle dans un nombre grandissant de pays. Les données de plusieurs pays montrent que les femmes, même dans les contextes à faibles ressources, sont capables de s’auto-injecter le DMPA-SC de manière sûre et efficace et qu’elles apprécient cette approche. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande par ailleurs « vivement » l’auto-injection dans ses récentes lignes directrices consolidées sur les interventions d’auto-prise en charge en matière de santé indiquant qu’il convient de l’ajouter aux autres modes de prestation de la contraception injectable et aux fins de l’auto-prise en charge.

Le produit DMPA-SC de marque Sayana® Press est homologué à l’auto-injection dans plus de 50 pays, dont le Royaume-Uni, plusieurs pays d’Europe et plus de 20 pays de l’initiative FP2020. Quelques pays, comme le Burkina Faso, la République démocratique du Congo, Madagascar, le Malawi, le Nigeria, l’Ouganda, le Sénégal et la Zambie, ont entrepris le passage à l’échelle de l’auto-injection. Plusieurs autres en sont aux premières phases de l’offre de l’option.